- - - -


Vers la fin de l'année 1999, Malice Mizer réalisa la vidéo et le single "Saikai no Chi to Bara", commençant leurs activités en tant que groupe composé de trois membres.
En 2000, ils ont vu beaucoup de fans inquiets, mais le 1er Février, ils réalisèrent la Kami's Memorial Box (Mini Album + Video), intitulée "Shinwa".
Avant d'entamer la nouvelle histoire du groupe, c'est le travail qu'ils se sont sentis contraints de faire...

--Quand vous avez réalisé "Saikai no Chi to Bara", vous nous avez dit que l'histoire de Malice Mizer avait été décidée.
Cependant, ce travail n'est-il pas dans la même genre que "Saikai" ?

Mana : Dans un sens, oui. Depuis le début, nous avons pris la décision de réaliser les chansons que Kami avait composées, dans l'intention de les faire partager avec le monde, mais le contenu des paroles et de la forme devait avoir un rapport avec notre nouvelle histoire.
C'était une situation difficile, mais j'aimerais dire que c'est dans le même genre, car ce n'est pas complétement un travail séparé.

--La forme dans laquelle Kami avait créé ses chansons est-elle restée la même ?
Közi : Tout nous avait été laissé sur un disque réalisé par synth.
Mana : Il y avait ajouté de la basse et de la batterie, donnant à la musique sa forme générale.

--Pourquoi Kami a-t-il réalisé ces chansons ?
Mana : Pour le nouveau Malice Mizer. Avant de bien comprendre notre nouveau concept, nous en avons parlé ensemble.
Nous nous sommes concentrés sur de nouvelles musiques et chansons, et c'est là que Kami a mis en avant ses compositions.
Közi : C'était aux environs de l'année dernière, lorsque nous avons fait un évènement. (Avril 1999)
Nous avions du temps pour nos compositions, et il nous a fait part des siennes.

--Quelques étaient vos impressions, la première fois que vous les avez entendues ?
Mana : "Unmei no Deai" a une douceur que Malice Mizer n'avait encore jamais eu avant.
Kami a dit qu'il avait une image semblable au Français pour cette chanson, mais aussi une image de comme s'il regardait dehors d'un haut gratte-ciel. J'ai senti que c'était une composition que je n'aurais jamais pu faire. La première fois qu'il ma montré "Mori no Naka no Tenshi", c'était brillant, cela m'aurait presque donné l'envie de sautiller.
Cette chanson évoque ce que je ressens maintenant, mais elle a aussi un ressentiment amusant, et m'apporte le souvenir du visage souriant de Kami, en train de jouer de la batterie.
Közi : C'était la première fois qu'il composait quelque chose, donc c'était la première fois que l'on avait l'occasion d'entendre son travail.
Il nous a dit "Je compose quelque chose!", et donc, nous étions vraiment surpris quand, pour nous tous, les chansons qu'il avait apportées avaient une forme vraiment définie. Nous y avons ajouté les guitares et la basse, ce qui a aussi bien complété la texture de notre progression.
"C'est exactement lui!", étaient les mots qui nous venaient à l'esprit, lorsque nous écoutions ses compositions.
Yu~Ki : Je n'avais encore jamais entendu ses compositions avant, alors premièrement, je me suis demandé quel sorte de travail il allait faire.
Il y avait beaucoup de progressions différentes, mais il avait même pensé aux titres, et grâce à cela, mon image a été élargie lorsque j'ai écouté ses chansons.
Elles avaient de la fraîcheur, de nouvelles chansons pour Malice Mizer.

--Kami n'avait jamais composé de chansons avant, alors quelles étaient ses motivations pour écrire des chansons aussi complexes pour un première tentative ?
Közi : Il y a bien longtemps, il nous a dit un jour "Je veux composer".
Mana : Avant tout, il s'est acheté un synthétiseur, et essaya de composer quelque chose, mais il disait qu'il ne s'en sortait pas vraiment.
Donc, je me suis dit qu'il a dû s'entrainer pendant quelques temps.
Közi : Il pratiquait la guitare chez lui, il a acheté un synth, et en pratiquait également. Et il a essayé de différentes autres manières de composer. Donc cela peut avoir été la première fois ses idées ont pris une forme solide, mais je pense que ses sentiments pour composer avaient été là auparavant.

--Maintenant que vous le dites, la dernière fois que nous avons rencontré Kami, il nous a dit "Je veux composer des chansons, mais tant qu'elles n'auront pas de forme solide et finale, je ne peux les montrer à personne!"...
Mana : Ce mec... C'est exactement lui ! Vous savez, il adore nettoyer autour de sa maison... (rires)
Közi : C'était surprenant comme il était un grand bosseur, vous savez.
Mana : Kami, vous savez, il avait une image sauvage, mais en fait, il était étonnament sensible et devait tout avoir dans un ordre parfait.
Il racontait toujours comment il nettoyait sa chambre quotidiennement.
Közi : Ouais, donc ce n'est pas vraiment si étonnant qu'il nous ait apporté toutes ses chansons complètement finies, avec les titres.

--Kami a composé plus de chansons, pourquoi n'en avoir choisi que deux ?
Mana : De toutes les chansons, nous avons choisi les deux qui montraient le plus les sentiments de Kami.
Elles sont de deux pôles opposés, mais c'était décidé que nous ne sortirions que ces deux-ci.

--Vous nous aviez dit plus tôt que vous vouliez sortir la Memorial Box plus tôt. Quand aviez-vous pris cette décision ?
Mana : Aux environs de Juin. Nous avons parlé de faire une sorte de cérémonie, ou des obsèques pour les fans, ou quelque chose...
Mais en tant qu'artistes, plus que de faire une cérémonie, nous voulions faire partager les souvenirs de Kami par le son, de nos propres mains, laisser quelque chose que les gens pourraient écouter... Nous avons pensé à aller encore plus loin avec les voeux et sentiments de Kami.
Donc, nous avons pris la décision de faire un CD comme mémorial.
Közi : Nous voulons faire partager aux autres ce que Kami a composé. C'est tout.
Mana : Si nous avions fait des obsèques pour les fans, j'estime qu'il n'y aurait eu que de la tristesse et du chagrin.
Mais cela peut nous faire voir le futur plus positivement, et c'est un travail qui peut montrer le message de Kami, aussi bien que le prochain Malice Mizer.

--Il y a des paroles dans ces chansons. Etaient-elles déjà présentes au début ?
Mana : Non. Initiallement, il n'y avait aucune parole d'ajoutée... Seul un titre était ajouté, alors, les mots venaient de l'image que j'avais lorsque j'écoutais les chansons.
Ces paroles sont de nous, pour Kami. Et pour tous ceux d'entre vous, qui avez toujours besoin de Malice Mizer...

--Beaucoup de temps est passé, lorsque vous avez dit que vous vouliez sortir cette Memorial Box en Juin.
Mana : Il y avait une raison pour laquelle nous avons attendu le 1er Février pour la réaliser.
C'est le jour de l'anniversaire de Kami.
Közi : Nous avons bien voulu la sortir avant, mais...
Mana : ... Mais nous voulions faire quelque chose pour son anniversaire.
Cela a pris du temps, donc nous avons pensé que nous pouvions la sortir un jour qui avait une signification...

--"Saikai" est la seule chanson qui n'est pas de Kami, juste ?
Mana : "Saikai" est ajoutée et représente nos sentiments pour Kami.

--Avez-vous eu des difficultés concernant les compositions ?
Mana : "Unmei no Deai" était vraiment difficile, et m'a causé pas mal de problèmes.
En réalité, tandis que nous l'avons arrangé, elle a progressivement pris une forme différente, devenant comme une nouvelle chanson.
Közi : Lorsque nous y travaillions, la chanson changeait complètement. C'était vraiment difficile.
Yu~ki : Au départ, le rythme était plus dynamique. Une partie a un peu changé.
Közi : Mais lorsque j'étais occupé à travailler seul sur cette chanson, d'une façon ou d'une autre, je sentais comme si Kami était présent dans la pièce, avec moi...
Yu~ki : J'ai aussi eu ce ressentiment.
Közi : Je sentais qu'il me regardait. En effet, nous avons utilisé les sons de Kami pour la batterie.
Mana : Dans "Mori no Naka no Tenshi", je joue la guitare. Avec "Saikai no Chi to Bara", je n'ai pas joué la guitare, donc il y avait eu quelques temps depuis que je l'avais enregistré. Je me suis demandé quelle sorte de guitare serait le plus adaptée pour cette chanson. Je n'ai pas voulu faire projeter vraiment d'idée fermement décidée. Ainsi, le même jour d'enregistrement, tandis que j'ai écouté la chanson j'ai choisi finalement le phrasé.
Közi : Nous avons voulu montrer les moments joyeux et énergiques de Kami, donc nous n'avons pas voulu de guitare serrée et soigneusement arrangée.

--C'est un type de chanson que vous n'aviez encore jamais eu dans Malice Mizer, non ?
Mana : Oui, à cause du ressentiment joyeux, amusant. Kami savait aussi probablement que nous ne voulions pas réaliser ce type de chansons.
Il disait qu'il avait composé une chanson avec sa propre perspective. Közi : Au départ, c'était une chanson plus brillante, plus fraîche.
Je n'avais pas joué de guitare depuis cette chanson, donc mes doigts ont obtenu quelques plaies... (rires)
Yu~ki : Je pense aussi qu'il y a plusieurs façons d'approcher cette chanson.
J'ai pensé "Combien d'anges sont-ils ?".
Pour quelques raisons, j'avais une image de l'humeur de la nuit, et je me suis demandé ce qui pouvait bien m'amener à penser à cela.

--A l'origine, il n'y avait aucune explication de Kami à propos des chansons ?
Mana : Seulement brièvement.
Közi : Oui, lorsqu'on écoutait les chansons, il disait quelque chose du genre "Je veux qu'ici, ce soit tel ou tel type de son.".

--Cette fois comme des compositeurs il doit y avoir eu beaucoup de choses que vous avez eues besoin de prendre en considération en composant.
Aviez-vous ce genre de problèmes ?

Közi : Les titres étaient déjà ajoutés, donc ça a été une énorme allusion pour nous.
Mais puisque les mots avaient une signification profonde, comme nous avons arrangé les chansons jusqu'à leur achèvement nous avons été dérangés.

--Lorsque vous y avez travaillé, ne pensiez-vous pas à lui, et n'éprouviez-vous pas de la peine ?
Mana : Non, mais...
Közi : Nous avons éprouvé de la peine à cause de l'habileté exigée pour les parties techniques de ses chansons. (rires)
Bien sûr, nos coeurs étaient aussi peinés, mais nous ne voulions pas faire une production triste.
Mana : Lorsque nous avons écouté "Mori no Naka no Tenshi" au studio, le volume était vraiment fort, le rythme et les pulsations également, et j'ai soudainement pensé à Kami jouant ce rythme, avec son visage souriant. Même s'il n'est plus ici actuellement, nous avons réalisé les chansons avec les sentiments qu'il avait dans son esprit, travaillant avec nous.
Donc, je pense que cette Memorial Box a été réalisée avec nos sentiments, mais aussi avec ses sentiments.
Közi : Je le crois vraiment également.
Yu~ki : Je sais qu'il peut l'entendre, et j'espère qu'il est heureux.